Centre de conseil Herrenstraße 14 D-76437 Rastatt
info@beautytravels24.fr
Agence certifiée par le TÜV pour la qualité de ses services depuis 2012.
Tuv Logo
Agence certifiée par le TÜV pour la qualité de ses services depuis 2012.
Tüv Logo
Centre de conseil Herrenstraße 14 D-76437 Rastatt

Maladies des yeux

MyopieL’amétropie – trouble oculaire

Il existe différents types de défauts de réfraction de l’œil.

Pour un oeil à vision normale (emmétropie), la rétine et le cristallin s’adaptent parfaitement à la longueur du globe oculaire. Lors d’une amétropie, cet accordage est toutefois inexact, et le point de focalisation se retrouve devant ou derrière la rétine.

On parle ainsi d’amétropie en cas de troubles réfractifs caractérisés par une absence de netteté des images sur la rétine pour des objets se situant près ou loin.

La myopie

Les patients souffrant de myopie ont un globe oculaire qui est trop long ou dont la capacité de réfraction est trop puissante pour sa longueur. Les rayons lumineux se rencontrent alors devant la rétine, conduisant à une perception visuelle floue des objets à distance.

L’hypermétropie

Les patients souffrant d’hypermétropie ont un globe oculaire qui est trop court, ou dont la capacité réfractive est insuffisante pour sa longueur. Par conséquent, le point focal où se rencontrent les rayons lumineux se trouve derrière la rétine. Ainsi, la puissance réfringente de l’oeil ne suffit pas pour faire converger la lumière proche – les objets proches sont flous. En revanche, la lumière, qui atteint l’oeil de loin converge normalement – les objets éloignés sont nets.

L’astigmatisme

Il s’agit d’une altération de la cornée car la surface de la cornée n’est pas uniformément courbée. Elle est irrégulièrement courbée. Cela est particulièrement difficile car les rayons lumineux sont déviés dans différentes directions et ne se rencontrent pas en un seul point focal. Il se caractérise ainsi par une déformation des images.

La presbyopie ou presbytie

La plupart des personnes développent une presbyopie liée à l’âge, au cours de la vieillesse. Elle est généralement corrigée par l’utilisation de lunettes de lecture ou de lunettes à double foyer. Cette amétropie ne provient cependant pas d’un changement de la longueur du globe oculaire. Elle survient après un raidissement du cristallin qui perd ainsi son élasticité et ne permet plus à l’oeil de distinguer la distance et la proximité. La personne touchée devient ainsi hypermétrope et éprouve des difficultés à voir de près.

Déficience visuelle due à l’âge :

Presbyopie

La cataracte

La cataracte se développe en général à partir de 60 ans, c’est pourquoi elle est souvent appelée « cataracte sénile ». Les personnes jeunes peuvent cependant aussi être touchées par la cataracte. Cette maladie est responsable d’environ 40 pour cent des cas de cécité dans le monde. Afin de pouvoir bénéficier d’un diagnostic précoce, il est recommandé de passer régulièrement un examen de la vue dès l’âge de 40 ans.

Pour une raison inconnue, les protéines structurelles du cristallin se transforment et se figent. Le cristallin, d’habitude limpide, devient alors troublé, ce qui obscurcit la vue. Les rayons lumineux ne peuvent pas passer à travers, entravés par la cataracte. Les images ne se forment plus nettement sur la rétine.

La dégénérescence maculaire (MD)

L’un des défauts visuels les plus communs à un âge avancé est la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), qui peut se produire sous deux formes: dégénérescence maculaire sèche ou humide. Avec cette maladie, les cellules nerveuses sont détruites dans la zone de vision où l’acuité est la plus forte (la macula). Lorsque la dégénérescence est sèche, l’acuité visuelle diminue lentement mais sûrement. Pour compenser les effets de la maladie, des outils visuels grossissants telles que les loupes, les lecteurs d’écran etc. peuvent être utilisés. Dans le cas d’une MD humide, cela va beaucoup plus vite que la MD sèche, mais grâce à de nouveaux médicaments (VEGF-inhibiteurs), la maladie peut être arrêtée.

 

Glaucome

Le glaucome

Le terme « glaucome » recouvre différentes maladies oculaires, qui sont accompagnées par une augmentation de la pression intraoculaire. Habituellement, la pression intraoculaire chez les adultes est d’environ 15 à 20 mm/Hg. Si cette valeur augmente de manière significative, le nerf optique est irrémédiablement endommagé, ce qui est perceptible par des anomalies dans le champs de vision. Nous recommandons donc un examen régulier de la pression intraoculaire. Pour prévenir la progression de la maladie, une intervention chirurgicale ou la prise de médicaments sont possibles.

La rétinopathie diabétique

Avec la forte augmentation de la maladie du diabète de type 2 (sucré), ceci augmente aussi inévitablement les lésions oculaires (rétinopathie diabétique). Si le taux de glycémie est constamment élevé, les graisses et les protéines sont stockées dans les parois sensibles des vaisseaux sanguins de l’œil, qui sont ainsi fragilisées et peuvent éclater. Les personnes atteintes remarquent ce trouble sous la forme d’une perte du champ de vision. Le traitement de cette déficience visuelle n’est possible que dans une mesure très limitée au moyen d’un traitement au laser et par la cryothérapie.

Par conséquent, des mesures préventives sont de haute priorité dans ce cas:

  • Contrôle optimal de la glycémie dans le sang
  • Tension artérielle de 120/80 mmHg
  • Ne pas fumer !
https://www.beautytravels24.fr/maladies-des-yeux/